Lipoedeme, un traitement est le sport. Si vous êtes atteint de lipoedème, l’activité physique est indispensable. La marche, le vélo, le sport en général, la détente active et le jeu sont autant de façons courantes de pratiquer une activité physique quel que soit le niveau de chacun.Un faible niveau d’exercice physique pourrait être un facteur de risque supplémentaire de détérioration du lipœdème. 

Pourquoi le sport est-il un traitement du lipoedeme ?

L’activité physique désigne tous les mouvements que l’on effectue notamment dans le cadre des loisirs, sur le lieu de travail ou pour se déplacer d’un endroit à l’autre. Et une activité physique d’intensité modérée ou soutenue a des effets bénéfiques sur la santé, c’est bien connu. 

Bouger décongestionne les tissus

Le lipœdème est responsable d’une congestion des tissus par accumulation de masse grasse pathologique et d’un excès de liquide interstitiel ou liquide lymphatique. Le mouvement permet d’écraser le système lymphatique et veineux. Ce n'est pas l'écrasement musculaire qui mobilise la lymphe, mais la flexion des articulations, en comprimant les ganglions situés à ce niveau. De plus, le mouvement musculaire complète en activant le retour veineux, ce qui augmente l'oxygénation des muscles. Et la pression des tissus déplace la lymphe ralentie et draine les tissus congestionnés. 

Bouger diminue l’inflammation

Les tissus touchés par le lipœdème sont soumis à un phénomène d’inflammation chronique. Les effets inflammatoires générés par la maladie, sont contrecarrés par une activité physique modérée adaptée. Ainsi, 20 à 30 minutes d’activité physique modérée comme la marche rapide semble être suffisant pour lutter contre l’inflammation par la sécrétion d'hormones anti-inflammatoires. Cependant, une activité physique trop intense peut au contraire augmenter l’état d’inflammation de votre corps.

Bouger diminue les douleurs

Il est intéressant de comprendre que mobiliser son corps, le mettre en mouvement permet de diminuer les douleurs chroniques du lipœdème (même si cela peut sembler difficile à croire dans un premier temps). De plus, le mouvement permet l’entretien des articulations, la préservation de la masse musculaire, diminue l’inflammation et stimule la circulation lymphatique et veineuse. Bien évidemment, l’effort doit être adapté à votre condition physique.

Bouger permet de se sentir mieux moralement

L’activité physique a aussi des effets positifs sur le bien-être psychologique,  sur le moral, le stress, l’anxiété. Le sport améliore la perception de son image corporelle.

Enfin, le sport est efficace pour le maintien d'un poids de forme même si l’exercice ne réduit pas la graisse du lipœdème.

Bouger fait partie du traitement du lipœdème

La méthode conservatrice est un protocole de soin qui vise à améliorer les symptômes et à soulager le corps. Le but est de freiner l’évolution du lipœdème et de diminuer les douleurs. On parle d’auto-soins, des soins que vous vous prodiguez pour gérer votre maladie.  L’idéal étant de créer une routine à suivre au quotidien pour transformer ces actions en habitudes de vie. 

Elle associe 3 actions : bouger, bien se nourrir et aider son système sanguin et lymphatique. 

traitement lipoedeme sport


Lipœdème et faiblesse musculaire

Une étude néerlandaise a comparé des personnes en surpoids à des personnes atteintes de lipœdème de poids identique. Généralement, les personnes en surpoids ont des muscles plus forts et plus puissants dans le sens où ils doivent porter plus de poids toute la journée.
Cependant, les femmes atteintes de lipœdème avaient une performance légèrement inférieure au test de marche rapide de 6 minutes (6MWT) et une faiblesse musculaire accrue dans les quadriceps. «L'examen clinique des patients atteints de lipœdème révèle souvent une perte de force musculaire et de capacité d'exercice par rapport à des patients de taille similaire, posant un défi aux régimes d'activité physique»
(Van Esch-Smeenge et al, 2017).

Le plancher pelvien

Cette faiblesse musculaire aurait une répercussion fonctionnelle sur le mouvement, mais peut être aussi sur la faiblesse du plancher pelvien. L’effet du lipœdème sur le plancher pelvien est très peu étudié à ce jour. De même, de nombreuses femmes témoignent d'une faiblesse musculaire dans les bras, lorsqu'ils sont touchés par la maladie. A la lumière de cette étude, il semble primordial de garder une activité physique minimale pour entretenir sa masse musculaire.


Quels sont les sports à privilégier ?

Il ne s’agit pas de faire du sport à outrance mais déjà de bouger au quotidien. Dans le lipoedeme, le traitement passe par le sport. Aller chercher ses enfants à pied, faire ses courses à pied, prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur, faire son ménage, jardiner, ... 

Voici le trio gagnant à répartir sur la semaine : promenades, exercices d’assouplissement et renforcement musculaire doux sont bénéfiques.

Il faut préférer :
  • Les sports qui ont peu d’impact sur les articulations parfois fragilisées par le lipœdème (genoux, hanches, chevilles).
  • Les exercices doux, à faible impact pour limiter l’accumulation d’acide lactique dans les tissus. Cet acide lactique est produit quand les muscles n’ont pas assez d’oxygène pour produire l’énergie que vous exigez d’eux lors d’un effort important (comme dans un sprint à l’arrivée). On ressent alors une sensation de brûlure dans les muscles. L’acide lactique s’accumule dans les tissus et est difficilement éliminé par la circulation lymphatique déjà malmenée par le lipœdème .
  • Le sport de haute intensité provoque un stress oxydatif et majore l'inflammation.
Activités à privilégier:

Les sports de fond (marche à pied, vélo, natation) sont particulièrement recommandés. Les sports occasionnant des à-coups de pression ou des efforts violents (comme le tennis, le squash ou l'haltérophilie) sont à éviter. Mais aucun sport n’est « interdit », le plaisir doit guider votre choix. Quelle activité vous procure du plaisir et vous fait du bien psychologiquement et physiquement ? Vous êtes unique, soyez à l’écoute de vos ressentis. Votre corps vous parle, tout est une question de dosage. Si vous aimez les activités intenses et que votre corps les supporte bien, c'est possible ! Car l'important dans le lipoedeme, le traitement est le sport !

Les sports d'eau
Ainsi, tous les sports d’eau sont particulièrement bénéfiques pour le lipœdème (aquagym, aquabike, natation, longe-côte, apnée dynamique, nage avec des palmes, etc.…) L’eau diminue le poids du corps, la pression draine les tissus et masse le lipœdème, le risque de blessure est minime. Un fois immergé dans l’eau, le corps ne pèse plus que le tiers de son poids terrestre, ce qui facilite tous les mouvements. Comparée à l’air, l’eau crée plus de résistance, ce qui oblige les muscles à travailler davantage. La différence ne se ressent pas, mais les résultats sont visibles plus rapidement. On dit que 30 minutes d’aquagym équivalent à 1h30 de gymnastique terrestre.

Bien sûr se mettre en maillot de bain n’est pas une chose facile quand on a du mal à assumer son corps. Cependant si vous arrivez à dépasser ce blocage psychologique, votre corps vous en remerciera.

Autres sports recommandés :

La marche, la marche nordique,
Le vélo,
La gymnastique au sol, le pilates, le yoga,
La danse orientale, la danse polynésienne,...


Les articulations hyper-mobiles

Certaines personnes atteintes de lipœdème ont des articulations hyper-mobiles. Cependant, l'hyper-mobilité ne signifie pas que vous avez des muscles longs et détendus, mais que les ligaments qui entourent les articulations sont lâches. Les muscles, au contraire, peuvent être très tendus.

- Les étirements peuvent alors être bénéfiques et appréciés, mais le risque est de trop étirer les articulations pendant les étirements.  
- Les personnes hyper-mobiles peuvent aussi subir plus de blessures à l'entraînement et avoir moins de proprioception.

L’accent est donc mis sur le respect d’un alignement approprié pendant l'exercice et sur le renforcement des muscles stabilisateurs dans tout le corps. Dans ce cas, le mieux est de prendre conseil auprès d’un professionnel. Ainsi, le webinaire de la société Ehlers-Danlos «Exercice intelligent - Comment vous pouvez prendre le contrôle» par Kathryn Lister peut vous donner des pistes d'entraînement.
vivreaveclesed.asso@gmail.com sedinfrance.org


Pour conclure

Le sport-médicament est important dans le cadre du lipœdème . Il apporte un réel bénéfice dans toutes les problématiques rencontrées à condition d’y aller progressivement, dans le respect de ses capacités. Avoir une bonne condition physique  facilitera votre vie quotidienne et votre mobilité. 

D'autres articles :

Le traitement du lipoedème : les vêtements de compression
Lipoedème, le traitement naturel avec l’alimentation


Cet article collaboratif a été rédigé avec le concours de :

Isabelle, Aurélie, Johanne, Karine du groupe Facebook Lipœdème  Méthode Conservatrice uniquement
Aurélie LE GROSSEC, diététicienne comportementaliste en psychonutrition une diet nature.com
Ghislaine GENY orthésiste, titulaire du DU de lymphologie et spécialiste du lipœdème, gigi.geny@gmail.com

Enter your text here...

Rejoindre la conversation

9 commentaires

  1. Bonjour
    un énorme merci pour ces précieux conseils. J’espère que la France va prendre conscience que des milliers de femme souffrent chaque jours.
    Bonne continuation

  2. Merci pour ces recherches et la simplicité des explications. J’aime beaucoup la forme et le fond de l’article, pas trop long, tout est dit. J’ai hâte de lire la suite

  3. merci pour cet article tres complet
    pour ma part je pratique longe cote
    natation et marche rapide le plus souvent possible..
    Laurence

    1. Merci pour votre retour. Trouvez vous une différence entre les moments où vous pratiquez et les moments où vous ne pouvez pas bouger? Dans mon cas personnel, j’ai réduit la piscine à cause de la situation sanitaire et j’ai plus de douleurs.

  4. Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant. Un angiologue m’a dit que je n’avais pas de lipoedeme (car pas de douleurs) mais j’ai depuis longtemps des courbatures très intenses (douloureuses au simple toucher) et qui durent pendant 5 jours parfois.
    J’ai un doute sur le diagnostique … je continue de me renseigner et d’essayer d’appliquer les méthodes pour améliorer mes symptômes.

  5. Bonjour,
    Super article, clair, concis et enrichissant. Merci !
    Serait-il possible de nous partager vos références scientifiques utilisées pour la rédaction de cet article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *